FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion S'enregistrer
La souris chaudronneuse Index du Forum
  Poster un nouveau sujet Répondre au sujet La souris chaudronneuse Index du Forum » Les infos de la filières   
Que restera-t-il du traçage manuel...
Auteur Message
jerome.fp



Inscrit le: 19 Nov 2005
Messages: 4

MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 9:39 pm
MessageSujet du message: Que restera-t-il du traçage manuel...
Répondre en citant

Bonjour,
Je souhaitais, par ce forum élever, le débat qui est présent dans l'esprit de beaucoup d'entre nous. La mise en place du Bac pro 3ans implique des coupes franches dans la formation initialement prévue en 4 ans.
Dans notre académie et sûrement d'en d'autre il nous est demandé de ne plus dispenser de traçage manuel et encore moins de géométrie descriptive élémentaire. En effet, si le nouveau référentiel se montre pour le moins très vague en ce qui concerne le traçage, et plébicite l'outils informatique (se que l’on peut admettre). Toutefois, un guide d'occompagnement à la formation stipulerait que l'on ne doit plus faire de traçage dès lors que cela necessite une épure. Pour ainsi dire plus rien...Je pose donc la question, que va t-il devenir du fondement de notre profession et de la culture même du chaudronnier...J'attends vos commentaire. L'avis pris auprès de professionnels est pourtant unanime, se passer de tels fondamentaux aura des conséquence certaines sur la qualité de la formation de chaudronniers...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
 
Auteur Message
Cyril.
Administrateur du forum


Inscrit le: 23 Nov 2005
Messages: 852
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Sam Juin 27, 2009 10:21 am
MessageSujet du message:
Répondre en citant

C'est triste.

Néanmoins, faut faire avec son temps. N'importe quel logiciel un peu evolué fait les développements de pièces totues tordues. Bien sûr, il faut lui donner les bonnes données. Je pense qu'il est beaucoup plus intéressant d'enseigner aux élèves comment trouver ces données et comment les rentrer plutôt que d'apprendre à développer 20x la même intersection cone/cone oblique qui, il faut bien l'avouer, ne sert jamais.

Si je prends en exemple mon modeste atelier, mon collègue qui se bat chaque année pour faire le tracage (5 minutes de préparation / 3 heures tranquilles :ange: ) passe des heures en tracage à faire et refaire les mêmes surfaces composées dans tous les sens, les memes cones coupés par des conneries. Pendant se temps, on ne fait pas autre chose bien plus intéressant
_________________
180Ø /G
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
 
chaudronnerie industrielle, TCI , RCI
Auteur Message
Thierry Gonzalez
Administrateur du forum


Inscrit le: 09 Nov 2005
Messages: 128
Localisation: Basse Normandie - CalvadosLycée Jules VerneRue Lucien Bossoutrot14 120 Mondeville

MessagePosté le: Sam Juin 27, 2009 12:15 pm
MessageSujet du message: chaudronnerie industrielle, TCI , RCI
Répondre en citant

Il y a 30 ans, les collègues de Maths se battaient pour interdire l'usage des calculatrice à l'école ...
Bilan , aujourd'hui on apprend toujours à faire du calcul mental, à poser des opérations simples et on utilise la calculatrice pour des calculs complexes ... bref, on a réussi à rationnaliser son utilisation, et plus elle est devenu ergonomique et fiable et plus on l'a utilisée ...
Perso, je connais pas un seul chaudronnier qui utilise les tables de calculs de trigo comme c'était l'usage auparavent ...
Alors pourquoi freiner des 2 pieds quand on parle de traçage ... le coeur de notre métier n'est pas là .. le traçage est un outil, et il évolue au même titre que les technologies et les machines que l'on utilise.
Pour ce qui est du contenu, tes affirmations sont approximatives ... pour résumer :
1°) Concernant le tracage
Un niveau CAP doit savoir développer une pièce à partir du moment où il peut le faire directement à partir de l'épure fournie (pas de calculs, pas de recherches de Vg).
Un bac pro doit pouvoir produire un développé si il n'y a pas d'épure intermédiaire à réaliser ....
Le traçage n'est pas une matière à enseigner mais un outil permettant de préparer son travail. On l'utilise uniquement pour effectuer les développements d'éléments d'ouvrages servant de support d'enseignement, qui eux mêmes doivent être un reflet des productions industriels .... et tout ceci dans le cadre d'une fabrication unitaire puisque pour une production sérielle, l'outil FAO est utilisé !
Le traçage est toujours présent dans le référentiel :
S2.4 Développement des surfaces
Logiciel de développement de surfaces (intégré en DAO, logiciel spécifique).
Terminologie des surfaces et des volumes.
Décomposition des surfaces.
Éléments géométriques des tracés.
Vraie grandeur, épaisseur.
Terminologie des développés de surfaces.
Vérification des développés : longueur développée, cotes maximum et minimum,
ligne d’assemblage.
Bref, on colle à une réalité industrielle.

2°) Coupe franche dans le référentiel ....
Absolument pas !
Une révolution oui : dans l'industrie on ne produit plus les mêmes choses et on utilise des moyens différents ...
Le référentiel a été écrit pour répondre à cela, c'est tout, il n'y a pas de coupe franche, seulement des moyens adaptés au marché.
_________________
Administrateur du forum
Webmaster de la souris chaudronneuse
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
 
Auteur Message
jerome.fp



Inscrit le: 19 Nov 2005
Messages: 4

MessagePosté le: Sam Juin 27, 2009 11:36 pm
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Bonjour,

Vos arguments bien sûr que l'on peut et doit les entendre. Seulement pour moi, le traçage manuel peut être un outil et eun aide à la visualisation et reconnaissance de solides dans l'espace. Vous êtes en train de me parler d'heures interminables de traçage !!!
Depuis que je suis enseignant je n'ai jamais dépassé les 2 heures de traçage par semaine et deux à trois exercices différent par cas de figures et en travail personnel en plus. Loin, très loin des 4 heures citées ci-dessus. Peut-être pour étayer un argumentaire fragile...
Si je fais un parallèle avec la DAO, j'ai, depuis l'abandon total de la planche à dessin, fais le constat suivant: Des dessins qui ne respectent plus aucune normalisation ( traits de même épaisseurs qu'ils soient interrompus ou pas, des cotes en surnombre ou mal positionnée, etc..) et ce dans des sujets d'examens, plan d'entreprise etc. Mais surtout des responsables d'entreprise qui témoignent des grandes difficultés de lectures de plans de nos élèves. De plus, dans les entreprises, pensez-vous que nos élèves de bac seront amenés à utiliser les logiciels de développement ? Non, car tout est résolu en amont par le BE ou BM la aussi, on peut aussi trouver ça discutable...
En revanche, contrôler de manière brève un développement, il peut-être amené à le faire.
Vous citiez l'exemple de la calculatrice. Oui effectivement, nous disposons de calculatrices, mais l'apprentissage fondamental des opérations à la main n'est pas abandonné pour autant dans nos écoles...L'apprentissage de la lecture, ne passe-t-il pas au préalable par l'écriture...On assimile plus instinctivement des lettres, des mots en les écrivant.
Vous êtes en train de me dire que l'on passe d'une situation exagérée, à RIEN. Parce que excusez-moi, mais un tracé ne nécessitant pas dépures, je ne sais pas ce que c'est... Mis à part Cône et cylindre prisme.
N’y a-t-il pas un juste milieu, évoquer des volumes, solides, intersections simples et caractéristiques de manière manuelle. Et proposer l’outil informatique en synthèse pour des cas plus difficiles.
Donc pour moi la réflexion n'est pas aussi simple.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
 
Auteur Message
jerome.fp



Inscrit le: 19 Nov 2005
Messages: 4

MessagePosté le: Dim Juin 28, 2009 12:18 am
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Thierry, excuse moi de dire tout haut, ce que beaucoup de nos collègues et entrepreneurs, chefs d'ateliers pensent tout bas.
J'ai un autre exemple qui me revient. Les meilleurs ouvriers chaudronniers sortent souvent du compagnonnage. Pense tu que eux vont abandonner leur savoir faire? Et vont-ils se retrouver dépassés?
Dieu sait s’ils ont pourtant des méthodes ancestrales...Non, ils conservent tout simplement les fondamentaux.

à bientôt de te lire..Jérôme
PS: pardonnez-moi d'avoir mis un peu de traçage au sujet BEP...lol
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
 
Auteur Message
Cyril.
Administrateur du forum


Inscrit le: 23 Nov 2005
Messages: 852
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Lun Juin 29, 2009 12:01 pm
MessageSujet du message:
Répondre en citant

jerome.fp a écrit:

PS: pardonnez-moi d'avoir mis un peu de traçage au sujet BEP...lol


Hé bien parlons en. Ca fait quand meme quelques années qu'on demande vraiment du ras la moquette au BEP par rapport à ce qu'il y a de prévu au referentiel. J'ai vu a Strasbourg cette année un superbe coude cylindre qui promettait, après apronfondissement, il s'agissait juste de développer un cylindre/plan Sad

Là où je te rejoins c'est que si on garde le tracage pour le cantonner uniquement aux volumes qui ne nécessitent pas d'épure ca devient ridicule. :unsure:
_________________
180Ø /G
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
 
Auteur Message
herazlight



Inscrit le: 09 Aoû 2013
Messages: 25

MessagePosté le: Jeu Aoû 15, 2013 5:56 pm
MessageSujet du message:
Répondre en citant

:google: quand tu vois les ateliers chaudronnerie chez les compagnons tu comprend pourquoi ils restent au traçage anciens ! :google: alors la formation CAO/DAO n'en parlons même pas Mr. Green et puis y'a pas de mauvais formateur mais que de mauvais élèves :ange:
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
 
  Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet La souris chaudronneuse Index du Forum » Les infos de la filières
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 34241 / 211